Nos enjeux

La FIPEQ revendique la mise sur pied d'un réseau de services éducatifs de qualité pour l'ensemble des enfants du Québec, accessible aux enfants de 0-5 ans. Or, la meilleure façon d'accroître la qualité des services à la petite enfance, c'est de favoriser le développement des centres de la petite enfance et des services de garde en milieu familial, et non par le développement des garderies privées. Il ne s'agit pas là d'une dépense pour le gouvernement mais bel et bien d'un investissement rentable pour la société. Car l'intervention précoce, notamment dans les quartiers défavorisés, a des effets bénéfiques qui se font sentir tout au long du parcours scolaire et tout au long de la vie de l’enfant.

De plus, les services de garde  à contribution réduite représentent l'un des meilleurs outils de conciliation travail-famille. Ils ont d'ailleurs facilité le retour au travail d'un très grand nombre de mères ayant de jeunes enfants. En effet, le taux d'emploi des mères ayant un enfant âgé de 3 à 5 ans a connu une progression fulgurante depuis l'implantation des CPE en 1997, passant de 63 % à 75 % pour les mères faisant partie d'un couple et de 46 % à 69 % pour les mères monoparentales.

Outre le travail de négociation,  de défense des membres et de représentation, la FIPEQ mène plusieurs actions sur la question des enfants à besoins particuliers. Ainsi, nous proposons des mesures de soutien mieux appropriées pour ces enfants. La FIPEQ-CSQ milite pour une véritable valorisation de la profession des éducatrices en CPE et des responsables de service de garde en milieu familial.

En savoir plus.

Nous menons aussi plusieurs actions en faveur de la formation continue des intervenantes en  petite enfance. Ainsi, la FIPEQ participe au comité de gestion sur le perfectionnement des responsables de services de garde en milieu familial et elle est membre du conseil d'administration de la mutuelle de formation des services éducatifs à la petite enfance.

Témoignages

La FIPEQ a contribué à ma conciliation travail/famille. J'ai pu conserver une sécurité d'emploi pendant mes congés de maternité pour mon retour au travail. J'ai plus de vacances, ce qui me permet de passer du temps en famille, et j'ai aussi des congés qui me permettent de m'occuper de mes enfants lorsque ceux-ci en ont besoins.

Geneviève Héroux
CPE la ribambelle à Rouyn-Noranda

Voir tous les témoignages

Facebook
Twitter
Youtube
Instagram

Suivez-nous : 

Nouvelles CSQ